Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le labo d'Emmessem

Docteur Qui ?

23 Novembre 2013 , Rédigé par Emmessem Publié dans #DoctorWhoF4, #SaveTheDay

"Docteur Qui ?", c'est la question que beaucoup de français se posent, à la fois amusés et perplexes en entendant le titre de cette étrange série britannique, un peu kitsch au premier abord, qu'est Doctor Who. C'était mon cas aussi, il y a quelques années quand j'ai découvert la série, à travers des bandes-annonces pour la saison 4 diffusées entre deux dessins-animés sur France 4. J'étais pour le moins intrigué par ce que je voyais comme une série médicale dans l'espace, avec un David Tennant qui m'évoquait sans que je saisisse bien pourquoi (à moins que ce soit un écho de mon futur moi qui avait découvert ça) Mr Bean.

Je tiens à préciser avant de continuer, qu'involontairement cet article peut contenir des spoilers, et qu'en aucun cas il n'est une critique objective de la série. C'est un éloge, une lettre d'amour, un cadeau d'anniversaire.

A l'époque, histoire de remettre les choses dans leur contexte, j'écrivais beaucoup tout en ne m'intéressant que peu aux autres histoires que les miennes, y compris et peut-être surtout en terme d'audiovisuel. A part House ou Heroes, aucune série n'avait vraiment réussi à me captiver, au point que j'y devienne accro. Et un soir, alors que je zappais sur différentes chaines, je suis resté bloqué sur la quatrième chaine de France Télévision qui diffusait A.T.M.O.S, l'épisode mettant en scène le Docteur, Donna Noble et Martha Jones face au retour des Sontariens. Je n'ai pas tout compris, si ce n'est que je n'étais bel et bien pas en train de regarder une série médicale. Mais j'étais fasciné par ce Seigneur du Temps, capable de voyager partout dans l'espace, et à n'importe quelle époque à bord de sa petite cabine bleue, plus grande à l'intérieur, semblant porter le poids de l'univers sur ses épaules.

Alors, j'ai continué à regarder, de semaines en semaines, découvrant de nouvelles facettes de ces personnages, de ces histoires de science-fiction paradoxalement très humaine, jusqu'à arriver à l'épisode final de la saison 4, l'apogée de l'oeuvre de Russell T Davies. Encore une fois, j'étais un peu perdu, ne connaissant pas tous les personnages, ne comprenant pas bien l'animosité du Docteur envers les Daleks, qui était au-delà de la simple protection de la Terre et du reste des mondes. Mais j'ai été touché au plus profond de moi-même, poussé à faire des recherches, afin de m'introduire pleinement dans cette série.

Et qu'est-ce que j'ai découvert ? Eh bien que Doctor Who était une série bien plus vieille que ce qu'il n'y paraissait, prenant son point de départ en 1963, pour être arrêtée quelques années plus tard, avant d'être relancée en 2005 par un des plus grands génies que ce monde ait connu, qui en plus de reprendre un univers déjà riche, a réussi à le moduler, à ajouter des éléments à lui, comme le Capitaine Jack Harkness et Torchwood, spin-off avec lequel a été maintenu une cohésion exceptionnelle jusqu'au changement de showrunner en 2010.

Enfin, il n'y a pas que le showrunner, qui a changé, si Steven Moffat a pris la place de RTD, le Docteur après un ultime épisode déchirant, a lui aussi changé de visage, David Tennant (qui avait lui-même pris la place de Christopher Eccleston, un an après la renaissance de la série, si on veut rentrer dans les détails) a cédé sa place à Matt Smith. Et ce qui est brillant, c'est que le fait de changer d'acteur pour le personnage principal est expliqué scénaristiquement !

J'avouerais que la vision qu'a Moffat de la série me plait moins que celle de son prédécesseur. Mais je continue de la regarder, n'ayant pas perdu l'engouement qui m'animait dès que je l'ai connue, la trouvant toujours aussi brillante.

Comme Buffy a changé la vie de Russell T Davies, et un peu de la même manière que le Docteur change la vie des compagnons qui pénètrent dans son TARDIS je pense pouvoir dire que Doctor Who a clairement changé la mienne, à la fois dans ma vision des fictions que je regarde/lit/auxquelles je joue, mais aussi dans celles que je créé, me poussant à être plus rigoureux, plus...Tout un tas de choses. Doctor Who, c'est un peu comme une petite amie que je ne quitterais jamais, même si je n'approuve pas toujours tout ce qu'elle fait, je l'aime depuis le premier jour où je l'ai vue, j'aime ce qu'elle a été, j'aime ce qu'elle est, et j'aime ce qu'elle sera, elle me rend meilleur.

Alors comme c'est Le Jour du Docteur, joyeux cinquantième anniversaire Doctor Who, tu n'as pas pris une ride. On se retrouve ce soir dès 20h05 sur France 4.

Docteur Qui ?

Partager cet article

Commenter cet article

Jude 24/11/2013 14:27

Comme je suis tellement d'accord avec ce que tu as dis. Doctor Who c'est bien plus qu'une série et c'est ça qui est cool. En tant que fan de série en général, j'en ai vu, mais je n'ai jamais été autant attaché à l'une d'elle comme je l'ai été avec DW. Pourtant à la base, quand j'ai vu mon premier épisode, Nine/Rose je n'ai pas tout compris, mais déjà là j'ai accroché au personnage du Docteur, tellement...doctoresque!
Tout ça pour dire que Doctor Who a maintenant 50 ans et j'espère que ça va encore durer un petit moment, même si le docteur doit encore changer et même si on doit encore subir le sadisme de Moffat ou de quelqu'un d'autre d'ailleurs.

Emmessem 24/11/2013 15:13

Le Docteur, est reparti pour encore 50 ans, au moins!

Ben Wawe 23/11/2013 13:42

Joli article. :)

Emmessem 24/11/2013 15:10

Merci!

Et sache que j'aime tout autant notre Lord Corlatius :)