Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Labo d'Emmessem et Ben' D.

X-men : Dark Phoenix prend son envol

Salut lectrices et lecteurs,

Je teste, avec cet article, un nouveau procédé : la rédaction de textes de fond, consacrés à des éléments de pop culture qui m'intéressent. Je peux parler d'actualités, comme de trucs plus anciens. De films comme de séries, de bandes dessinées ou de jeux vidéo. En bref, la ligne éditoriale est assez vaste, puisqu'elle correspond à mes goûts. L'idée est surtout de pouvoir m'exprimer plus ou moins longuement, sans me poser de questions sur le nombre de clics que je récolterai. 

Vous l'aurez compris en lisant le titre de l'article : ici, il sera question du film X-men : Dark Phoenix, réalisé, écrit et co-produit par Simon Kinberg. Le long-métrage fait beaucoup parler de lui quasiment depuis son annonce, d'abord parce qu'il s'inspire du même arc scénaristique que L'affrontement final  mais aussi car il s'agit d'une première expérience derrière la caméra pour son metteur en scène.

Effectivement, bien que Simon Kinberg soit très impliqué dans l'univers cinématographique mutant depuis plus d'une dizaine d'années - il a d'ailleurs co-écrit L'affrontement final - il n'a jamais été réalisateur. Mais il fallait bien palier au départ de Bryan Singer après un X-men : Apocalypse extrêmement moyen et des problèmes légaux qui ont poussé la 20th Century Fox à l'éloigner, même de The Gifted

 

De Loup à Phoenix !

De Loup à Phoenix !

L'apparition du projet mort-né New Mutants et les multiples changement de dates de sortie du film n'ont fait que ternir la réputation d'X-men : Dark Phoenix. Le rachat de la Fox opéré par Disney venant même soulever la question légitime : le long-métrage va-t-il se faire malgré tout ? D'autant que Simon Kinberg a de nombreux détracteurs. Certains lui imputent l'échec du nouveau Les Quatre Fantastiques, mais personne ne devrait oublier qu'il a écrit Days of Future Past et dirigé, avec Dave Filoni, l'exceptionnelle Star Wars Rebels

X-men : Dark Phoenix, à l'image de son héroïne, incarne donc la possibilité d'être une renaissance pour la saga, tout autant qu'une catastrophe industrielle. Dans tous les cas, Simon Kinberg est en roue libre et doit se montrer le meilleur possible, puisqu'après ce long-métrage, Kevin Feige sera mandaté pour intégrer Cyclope et ses copains dans le Marvel Cinematic Universe

Le film de Simon Kinberg s'impose donc comme un véritable chant du cygne pour la saga X-men chez la Fox. La fin d'une ère et le prélude d'une autre? Rien de moins sûr puisque les rumeurs évoquent déjà le casting d'un nouveau Wolverine. Faire table rase pour mieux tout recommencer. Comme pour Spider-Man : Homecoming. Qu'à cela ne tienne, Dark Phoenix va se battre malgré tout et se dévoile dans une bande annonce :

Cyclops was right

This is the end. Voilà. Le contexte est posé. A l'instar de LoganX-men : Dark Phoenix dégage une atmosphère extrêmement pesante où chaque protagoniste est en danger. Ce qui, est, d'ailleurs, un des points forts de la saga de Chris Claremont centrée sur Jean Grey, parue à la fin des années 80, qui a, à jamais, marqué l'Histoire des mutants dans les comics. Mais L'affrontement final ne l'avait pas compris.

Parce que bien sûr, de cette bande annonce se dégagent aussi beaucoup de similitudes avec X-men : L'affrontement final. Mais pour le moment seuls les éléments positifs apparaissent : Charles Xavier et Magnéto s'opposent idéologiquement à propos d'un monde qui craint et haït leur espèce. Ces notions avaient complètement disparu dans Apocalypse ; impossible d'oublier la séquence où Diablo se balade sans attirer le regard. 

Alors, non, X-men : Dark Phoenix ne dégage pour le moment pas grand-chose d'original. Mais il a, pour le moment, le mérite d'avoir une ambiance particulière et de chercher à nouveau à creuser ses personnages. En plus, Cyclope semble enfin jouer un rôle capital dans les événements. Débarrassé de Bryan Singer, Simon Kinberg a-t-il enfin compris le personnage ou ou le succès de Ready Player One lui a-t-il donné un coup de pouce ? Aucune idée. Mais avec un effort supplémentaire, il rendra à la franchise X-men ses lettres de noblesse. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article