Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Labo d'Emmessem et Ben' D.

Immersive Cinema Experience - ICE by CGR

Salut lectrices et lecteurs, 

Dans ma critique du film Les Invisibles, j'évoquais le CGR de Bruay-La Buissière dont je suis un fidèle client. Aussi, j'étais assez impatient de découvrir la technologie ICE, que le cinéma teasait depuis juillet 2017 avec l'implantation des LightVibes. Mais qu'est-ce que c'est que tout ça ? C'est le sujet dont va traiter cet article :)

Avant toute chose, par souci de reconnaissance, mais aussi peut-être pour signaler un potentiel manque d'objectivité, je tiens à remercier l'administration du CGR, car j'ai eu l'honneur de découvrir en avant-première la fameuse "Immersive Cinema Experience", le jeudi 8 novembre 2018 ; soit la veille concrète du lancement. 

La soirée commence à 18h30. On est accueillis par Stark Cosplayer, souvent aperçu au cinéma. Le cocktail d'inauguration est l'occasion d'enfin discuter avec des employés du cinéma qu'on croise régulièrement depuis une dizaine d'années, eux aussi très emballés par l'arrivée de la technologie ICE. Et on entre dans la salle, pour la projection de Bohemian Rhapsody

Briser la "GLACE"! (ce jeu de mot ne fonctionne pas en anglais)

Briser la "GLACE"! (ce jeu de mot ne fonctionne pas en anglais)

En ce qui concerne le film "de" Bryan Singer, je vous en livrerai prochainement une critique sous une forme différente de ce que j'ai l'habitude de faire. Pour ce qui est de la salle à proprement parler : image en 4K, son Dolby Atmos, écrans lumineux sur les côtés qui accompagnent l'ambiance du film - les fameux LightVibes - et des fauteuils inclinables. 

Robert Laborie, directeur du développement des cinémas CGR, explique dans avoir longtemps cherché comment révolutionner l'expérience spectateur. Il remercie aussi les réalisateurs qui lui ont fait confiance pour adapter leurs films à sa technologie ; le premier d'entre eux étant un certain Luc Besson. Les prochains seront les auteurs de Spider-Man : New Generation

Radioactive, tirée d'un concert d'Imagine Dragons est diffusée. S'en suit The Greatest Show, chanson de la meilleure comédie musicale de 2018. Tout ça pour dévoiler l'ensemble des possibilités offertes par la salle ICE. L'immersion est complète. L'image. Le son. L'ambiance. Plus qu'une salle de cinéma, c'est une salle de spectacle.

Freddie Malek.

Freddie Malek.

Bohemian Rhapsody démarre. Le film n'est pas exempt de défauts, mais ces derniers - du moins ceux qui concernent la réalisation - sont beaucoup moins visibles dans cette expérience spectateur complètement nouvelle. Parce qu'on s'y croit, car on entend chaque chanson comme si Freddie Mercury était devant nous et qu'on assiste presque littéralement aux concerts de Queen.

C'est donc un bilan très positif qu'il faut retenir de cette première séance en salle ICE et, afin de lui trouver un défaut, on pourrait qu'il faut un temps d'adaptation aux fauteuils : ces derniers étant inclinables, il n'est pas forcément facile de trouver la position adéquate pour profiter pleinement du confort qu'ils offrent. Mais ça viendra avec l'habitude. 

Maintenant, toute la question qui se pose est : quel est le potentiel de la salle ICE ? Effectivement, Bohemian Rhapsody est avant toute chose un film musical et c'est surtout lors des moments de concert que la technologie se montre utile. Je suis maintenant curieux - et j'ai même hâte - de voir ce que ça peut donner avec un film d'aventure ou de science-fiction :)

Immersive Cinema Experience - ICE by CGR

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article