Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le labo d'Emmessem

Doctor Hine I - Chapitre III

24 Janvier 2013 , Rédigé par Emmessem Publié dans #doctor hine

Salut! Alors que la BBC a annoncé hier que Doctor Who ferait son grand retour le 30 mars, c'est au Doctor Hine de continuer son aventure! Bonne lecture!

Chapitre III

Alors que le corps de la victime de Foster se recomposait lentement à travers des extensions tentaculaires, les mains de Hine et toute son âme tremblaient. Le spectacle auquel il était en train d’assister n’était tout simplement pas envisageable. Rempli d’une rage mélangée à l’effroi, il voulait saisir une arme mais il n’en avait pas la capacité. Il était tétanisé, paralysé, son esprit réfugié dans une intense réflexion était piégé dans un corps immobile. Le Docteur se remémorait des souvenirs d’avant-guerre, tandis qu’il faisait face à son égal, son rival, son meilleur ennemi. Il balbutia quelques mots, incompréhensibles, balayés par la vanité de l’autre qui allait réveiller sa répartie.

« Un commentaire à faire, Matthew ?

- Je constate que ton entrainement aux Amériques n’a pas été très bon pour ton organisme, Smith. »

Le rire de l’home résonnait partout dans Londres. Les souvenirs qu’il partageait avec Hine ne lui faisaient plus aucun effet, plus rien d’ailleurs ne pouvait lui faire ressentir des émotions, si ce n’était l’accomplissement de sa vengeance. Pas une vengeance contre ce pathétique humain mais une vengeance qui dépassait la race humaine, et l’Empire-Uni lui-même. Ses mains devenaient des lames visqueuses se plantant dans le sol, son regard de vidait, il devenait un monstre, le miroir d’une folie qui l’habitait depuis sa naissance.

Les policiers tentèrent une action désespérée, vidant leur chargeur. Sans effet.

« Pour toi, Matt, c’est Lord Smith.

- Docteur ! »

C’est en hurlant que Charles Foster se jeta sur le l’homme au manteau vert, le plaquant au sol, espérant s’être jeté suffisamment loin de son ancien ami pour esquiver ce qui allait suivre. Car lui savait. Il était en connexion indirecte avec Smith et ceux qui allaient arrivés. Et dans un élan de courage et un profond manque de réflexion il avait mis en péril la réussite de sa mission pour sauver un unique humain. Son patron n’allait pas être fier de lui quand il reviendrait…s’il revenait.

« Je dois y voir quelque chose de personnel, Charlie ?

- Par pitié Docteur, taisez-vous. »

Hine s’exécuta, comprenant la gravité de la situation, comprenant que c’était un silence de mort qui allait régner. Et c’était l’ultime discours de Smith qui allait le déclencher :

« Stupides officiers trop zélés ! Vous auriez dû me laisser mourir aux mains d’un héros, mais vous avez choisi de me sauver….Vous y perdrez votre monde….Et vos vies ! »

Sur ces mots, la terre se mit à craqueler sous les hommes de loi qui encerclaient le monstrueux Lord. Ils étaient terrorisés et tentaient de fuir mais ils étaient retenues par une force étrange qui semblait utiliser la gravité à son avantage. Charles et le Docteur purent observer la scène, stupéfaits, essayant de retenir des cris mais poussant quand même de légers gémissements.

Des tentacules noires et imposantes, reliées à Smith sortirent du sol et violentèrent les policiers : l’un d’entre eux fut transpercé, vidé de son sang en à peine quelques secondes, un autre finit tout simplement broyé après que la tentacule se soit enroulée autour de lui et ait appuyée suffisamment fort pour lui dissoudre les os. Les autres furent saisis par les monstrueuses parties et jetées contre des bâtiments dont il ne resterait bientôt plus que des débris. Aucun survivant, en comptant bien sûr ceux qui avaient encore la possibilité de respirer mais qui ne seraient bientôt plus que des cadavres, ensevelis sous les ruines.

Hine se releva difficilement, aidé par Foster qui l’incita à fuir. Mais il n’en fit rien. Il ne voulait pas partir, il voulait rester là pour pouvoir observer et comprendre ce qu’était réellement devenu Smith depuis la dernière fois qu’il l’avait vu, avant de partir en guerre, quand lui avait été envoyé au Nouveau Continent pour surveiller et former les troupes de l’Empire. Mais ce qui l’intriguait plus encore, c’était ce qu’étaient ces créatures qui proliféraient maintenant depuis la fente terrestre et le portail mais également quelles étaient leurs objectifs si elles en avaient. La construction d’une grande roue à cet endroit précis n’aurait sans doute pas été une bonne idée.

« Alors c’est ça, La Guerre des Mondes ? »

Partager cet article

Commenter cet article